Qui sommes-nous ?

L’association Treizour

Notre association a été fondée voici quarante ans à Douarnenez, dans le Finistère. Elle compte environ 150 membres. Son nom, Treizour, signifie, en breton, « passeur ».

Une de ses premières réalisations a consisté à réunir la collection qui permettrait de créer le premier Musée du bateau, qui a donné naissance au Port-Musée de Douarnenez, comme notre nom complet le rappelle (Treizour, association des amis du Port-Musée).

Notre flottille actuelle

Notre association a aussi fait construire la chaloupe Telenn Mor, lancée en 1983. Première réplique historique navigante d’un bateau de travail en France, cette unité d’une dizaine de mètres annonçait un renouveau des bateaux traditionnels qui a donné lieu à des dizaines de reconstructions ou de restaurations dans les années suivantes. Telenn Mor navigue toujours – plus que jamais sans doute, car avec près de trois cents sorties par an, avec une dizaine de passagers à chaque fois, la chaloupe emblématique de la ville est sans doute le bateau traditionnel associatif le plus utilisé du pays !

Nous naviguons aussi très régulièrement, de février à novembre environ, à bord de Volonté, grande yole à trois mâts, bordant une dizaine d’avirons.
Amitié, notre première yole de même modèle, fut confiée à Treizour en 1988. Offerte à la jeunesse de France par des charpentiers américains, confiée à Treizour en 1988, cette réplique d’un bateau du XVIIIe siècle a emmené nos équipières et équipiers en course à travers toute l’Europe et même Outre-Atlantique : sa construction a été suivie de près de quatre-vingts autres, à l’identique (comme notre Volonté en 1998), qui ont permis la formation de milliers de jeunes marins de tous les rivages de l’Atlantique et au-delà.

Nous naviguons aussi à bord d’une yole de Ness, bateau traditionnel des pêcheurs des îles Shetland. Notre yole An Alarc’h a été construite pour la revue maritime Le Chasse-Marée, qui nous l’a confiée voici une dizaine d’années. Cette réplique d’un bateau lancé en 1905 a aussi joué un rôle de précurseur en montrant, dès 1988, l’intérêt des canots voile-aviron traditionnels pour la randonnée et la croisière côtière.

Le nouveau canot
de Douarnenez

En concevant ce nouveau canot, puis en mettant en chantier la première unité, “D21”, Treizour entend faire bien plus que d’augmenter sa flottille avec un bateau de plus. C’est un nouveau projet d’apprentissage au sein de l’association, une nouvelle œuvre commune (la première unité construite par les adhérents, charpentiers et apprentis) et un nouveau support de navigation à disposition de tous.

Une flottille à venir

Les plans et tous les gabarits de construction en seront disponibles pour d’autres personnes, associations, écoles intéressées… Nous n’avons qu’une unité en projet à notre niveau, mais elle pourrait rapidement être suive d’autres, semblables, chez d’autres !

Notre canot associatif et ses frères en construction pourront ainsi naviguer de conserve, en croisière ou pour se mesurer : promesse de plaisir sur l’eau, d’émulation et de qualité d’apprentissage !

Bienvenue à bord !

Tout le monde est bienvenu à Treizour, que l’on soit expert ou que l’on ait tout à apprendre pour aller naviguer, construire, entretenir des bateaux, coudre ou tanner des voiles, faire des nœuds, nager à l’aviron, chanter, calculer un cap, naviguer dans les courants et en fonction de la météo et des marées, partir camper sur la côte et découvrir le bizarre parler des gens de mer…

Si vous souhaitez devenir membre de Treizour, rendez-vous sur la page des adhésions.

…ou envoyez-nous un message depuis le formulaire de contact de ce site.